Sul de Minas

Brésile

Minas Gerais est l'un des Etats brésiliens qui conserve le plus de traces de son passé colonial, attirant notamment les chercheurs d'or et de pierres précieuses, et aujourd'hui encore il présente de nombreuses constructions qui témoignent de son “barroco mineiro” caractéristique et opulent. La partie la plus méridionale de cette terre fascinante s'appelle Sul de Minas et elle est connue pour ses richesses naturelles, ses très beaux paysages, ses vertes collines et ses eaux minérales,

mais surtout pour son café, l'un des meilleurs du Brésil. Ici le sol est fertile, les températures douces et presque constantes ; les plantations d’arabica se trouvent à des altitudes comprises entre 900 et 1 200 mètres et elles sont cultivées avec une grande attention portée au respect de l’environnement. Autant de conditions qui favorisent l'excellence du café local, justement célèbre (et célébré) dans le monde entier.

N/A°

Adolfo Vieira

Brésile

monoarabica Adolfo Vieira Brésile sul de minas
:
Adolfo Vieira
:
Sul de Minas
:
1999

Comme chaque jour la "fazenda Passeio" commence à s'animer très tôt. Le soleil vient à peine de se lever et Adolfo Vieira est déjà dans son bureau, et il peut voir de la fenêtre le va-et-vient affairé des travailleurs. Dans les champs chargés de café, le moral est bon, et toute la plantation est animée par une frénésie joyeuse.
Adolfo appartient à la quatrième génération de cultivateurs de café, la troisième dans la fazenda Passeio. La propriété d'origine était plus grande, mais avant de mourir son grand-père – portugais émigré au Brésil – décida de la partager entre ses enfants, en destinant cette partie à la mère d’Adolfo. À l’époque, cette terre était peu cultivée : ce sont la ténacité et la passion qui permirent à sa mère et à son mari de la voir s'épanouir au fil des années.

C'est une terre miraculeuse, fertile et riche. À une altitude de 1 200 mètres environ, et grâce à son microclimat caractéristique, ici les plantes mûrissent lentement, ce qui confère au café un goût sucré extraordinaire. Goût séduisant pour de nombreux consommateurs du monde entier, tout comme pour Adolfo, qui sirote de nombreux espressos dans la journée.
Il est en train d'en boire un précisément maintenant, tout en admirant la plantation depuis son bureau : les champs bien verts brillent au soleil et, dans le patio, quelques travailleurs travaillent au nettoyage des cerises. Un peu plus loin, on aperçoit la pointe des arbres plantés pour sceller la collaboration décennale de la fazenda avec illy. Depuis trois ans, chaque hôte de l'exploitation enregistre sa présence ici en plantant un arbuste. Une façon de dire merci à la terre et de lui donner quelque chose en échange.