Cauca

Colombie

La région colombienne de Cauca se trouve dans le sud du pays et c'est une terre de paysages séduisants, riche en sources et en cascades. Le chef-lieu Popayàn, fondé au XVIe siècle et connu sous le nom de “ciudad blanca”, est un lieu touristique renommé et un important centre religieux, connu pour les célébrations traditionnelles de la Semaine Sainte qui s'y tiennent. Dans une terre aussi variée que Cauca, la zone où est produit le café – au nord du Río Patía – se distingue par son homogénéité, et offre des conditions idéales pour la récolte..

Situé entre les hautes cordillères et le plateau, à une altitude de 1 700 mètres environ, dans ce territoire de montagne le climat est stable, les pluies abondantes, le sol d’origine volcanique très fertile et les saisons se différencient nettement entre une saison sèche et une saison humide. Tout cela concourt à produire un café de qualité excellente. L'arabica de Cauca est cueilli à la main, et il est apprécié dans le monde entier pour son goût très sucré.

N/A°

Carlos Solarte

Colombie

monoarabica Carlos Solarte
:
Carlos Solarte
:
Cauca
:
2007

Quand Francisnet arrive à l'exploitation, Carlos accueille son collègue et ami de façon chaleureuse : c'est le moment du tinto, la tasse de café noir fumant qu'ils prennent souvent ensemble. Depuis que Carlos collabore avec la Fédération Nationale des Producteurs de Café, ses journées sont pleines de rencontres comme celle-ci et de nombreux engagements. En plus de gérer sa plantation, il consacre une grande partie de son temps aux autres cultivateurs : il s'intéresse à leurs récoltes, aide à résoudre tel ou tel problème. Au fil des années, grâce à son travail, il en a rencontré beaucoup et il a pu connaître et apprécier le rôle que le café revêt dans le tissu social de Cauca. Dans ce département multi-ethnique, où vivent les descendants de tribus indigènes préhispaniques comme Los Paeces et les Misak, 97 000 familles environ produisent de l'arabica, une authentique tradition locale.

Comme beaucoup d'entre eux, Carlos est lui aussi un enfant du café ; En suivant les traces de son père, grâce au travail dans les champs, il est parvenu à étudier, il est devenu agronome et il a amélioré sa condition sociale et économique.
Par ailleurs, comme le dit un vieil adage de la région, le café est toujours lié à des choses bonnes, au point que par le passé les paysans de Cauca l'utilisaient même pour soigner les coupures et les blessures. Tout en regardant son ami Francisnet s'éloigner pour retourner à ses champs, Carlos pense à toutes les choses bonnes que le café réserve pour l'avenir de leurs enfants. Aujourd'hui aussi sera une belle journée.